Google refuse de payer le droit voisin


En refusant de payer le droit voisin pour s’octroyer le droit d’afficher le contenu des éditeurs dans les pages de résultats, Google a fait le choix de ne plus afficher les snippets pour les sites de presse européens.

Ainsi, si votre site internet est considéré comme site de presse européen par Google, ce dernier se contentera de n’afficher que le titre de votre publication, ainsi que son URL. Une pratique qui pourrait fortement entraîner une chute du taux de clics pour les sites concernés.

Si l’impact en termes de classement dans les SERP est, en théorie, nul, c’est en termes de visibilité que le problème va se poser : le site concerné ne pourra plus être pris en compte en position 0 et ne sera plus compatible avec les résultats enrichis.

Il existe toutefois des solutions pour pallier cette pratique. Google a fait le choix d’ajouter, au sein de la balise <meta name=”robots”>, la possibilité d’utiliser les valeurs : « nosnippet » pour refuser l’utilisation des Snippets, « max-snippet » pour préciser la taille maximale des Snippets, « max-video-preview » pour définir la durée maximale et en seconde d’une vidéo, ainsi que « max-image-preview » pour spécifier la taille maximale d’affichage d’une image.

Google précise également qu’il est possible de combiner ces différentes meta tag. Par ailleurs, il reste également possible de supprimer ce statut de publication de presse via le mail reçu en provenance de la Google Search Console pour les sites concernés.

En bref, un changement dont il sera nécessaire de tenir compte dans le travail de référencement naturel. Ceci est d’autant plus vrai pour une agence web similaire telle que LinkWeb, dont la spécialisation est le référencement SEO.