L’économie Nord-Coréenne plonge…


Au cours de l’année précédente, l’économie Nord-Coréenne a fait une chute sévère, comme elle n’en avait pas connu depuis les 20 dernières années. La principale cause étant les multiples sanctions internationales prises à l’encontre du régime de Kim Jong-un.

Depuis, la situation n’a pas cessé d’empirer. Selon des estimations de son voisin Sud-Coréen, son PIB est tombé de 4,1%, ce qui n’était pas arrivé depuis les années 1990 et notamment la période de famine associée. Et malheureusement, cela ne semble pas prêt de s’arrêter. Il s’agit là du deuxième recul enregistré sur les deux dernières années.

Pour rentrer davantage dans le détail, le bilan économique de l’an passé est le plus grave enregistré depuis 22 ans, année où l’économie avait fait un bond en arrière de pas moins de 6.5%. Au cours de cette année 1997, ces problèmes économiques avaient notamment fait apparaître la famine et avaient provoqués la mort de pas moins de centaines de milliers de personnes, si ce n’est des millions.

Pour remonter davantage dans le temps, l’économique de ce pays était déjà faible dès les années 1960. Mais tristement, depuis 1990, cela n’a pas cessé de se détériorer. Le problème le plus grave dans cette histoire est dû aux récentes sanctions internationales qui n’ont été que la réponse au développement des programmes balistiques et nucléaires du pays.

Ces sanctions ont considérablement impacté négativement les exportations de la Corée du Nord, et cela à hauteur de 85% de diminution. Cela n’était pas la première fois, en 2017 l’ONU avait notamment interdit les principales exportations du pays, exportations principalement basées sur le charbon ainsi que d’autres minerais, ou encore différents produits issus de la pêche, du textile. Cela dans le but de luis bloquer tout accès aux monnaies internationales pouvant financer directement ses différents programmes militaires.