L’Europe est confrontée à une récession à double creux avec le retour du coronavirus


L’Europe est maintenant confrontée à une deuxième vague d’infections à coronavirus qui pourrait à nouveau causer des dommages importants à l’économie de la région.

La zone euro, la zone qui partage la monnaie unique, a vu son économie chuter de 11,8 % au deuxième trimestre 2020, frappée par les mesures de verrouillage strictes utilisées pour contenir la propagation du virus.

Les économistes prévoyaient un rebondissement au second semestre 2020, mais ils remettent aujourd’hui ces prévisions en question. De nombreux gouvernements annoncent de nouvelles restrictions de confinement, ou un ralentissement des réouvertures, car ils font face à une hausse significative des cas.

Le spectre inquiétant de la récession à double creux

“La probabilité d’un double dip, c’est-à-dire d’une autre contraction au quatrième trimestre, a augmenté de manière significative”, a déclaré Carsten Brzeski, économiste en chef chez ING, mercredi à CNBC.

Il s’attend à d’autres fermetures régionales dans les semaines à venir, comme celles déjà observées à Madrid, en Espagne, et à Lyon, en France.

Il y a un “grand risque de double chute” au quatrième trimestre, a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit, à l’émission “Street Signs” de CNBC mercredi.

Une reprise mise en pause en septembre

Les données publiées cette semaine ont montré que la reprise s’est arrêtée dans la zone euro en septembre. L’indice composite PMI (Purchasing Managers’ Index) de la zone euro, qui mesure à la fois l’industrie manufacturière et les services, s’est établi à 50,1, poussant légèrement en territoire d’expansion. Ce dernier chiffre préliminaire indique que l’activité économique de la région a atteint son niveau le plus bas depuis trois mois.

“Alors que nous nous dirigeons vers le quatrième trimestre, il est évident qu’il y a beaucoup plus de restrictions en place et que cela va vraiment freiner la croissance”, a ajouté M. Williamson.