L’industrie cinématographique mondiale risque une perte de 5 milliards de dollars face au coronavirus


Les cinémas chinois sont fermés, tandis que les recettes du box-office en Corée du Sud et en Italie ont chuté.

En 2019, le box-office international a atteint le chiffre record de 31,1 milliards de dollars, contribuant ainsi à un chiffre d’affaires mondial de 42,5 milliards de dollars, un chiffre jamais atteint auparavant. Mais la célébration par l’industrie cinématographique mondiale a rapidement fait place à l’anxiété à cause du coronavirus, que de nombreux responsables de la santé publique qualifient désormais de pandémie mondiale. En conséquence prévisible, cette pandémie pourrait tenir les populations du monde entier éloignées des espaces publics, comme les multiplexes, pendant des semaines ou des mois.

Un impact mondial

À la fin de la journée de lundi, le virus, qui provoque la maladie respiratoire connue sous le nom de COVID-19, avait infecté plus de 90 000 personnes et fait plus de 3 000 victimes dans le monde. La grande majorité des décès ont eu lieu en Chine, où le virus est apparu, mais on trouve maintenant plus de nouveaux cas à l’extérieur du pays qu’à l’intérieur. La Corée du Sud a vu ses infections confirmées presque doubler au cours du week-end, pour atteindre 4 300 cas.

Des pertes certainement plus importantes à terme

Les salles de cinéma ont été fermées en Chine pendant des semaines, mais le virus commence à avoir un impact important sur le cinéma en Corée du Sud, en Italie et même au Japon, le troisième plus grand marché du film au monde. Certains analystes estiment que COVID-19 pourrait déjà entraîner une perte d’au moins 5 milliards de dollars en raison de la diminution des recettes au box-office et de l’impact sur la production. Ce chiffre pourrait augmenter si le nombre de sorties au cinéma diminue sur d’autres marchés, notamment aux États-Unis, où l’on a recensé 100 cas confirmés et six décès à ce jour.

En Chine, le deuxième plus grand territoire du monde en termes de box-office, quelques 70 000 salles de cinéma restent fermées en raison de l’épidémie, et le moratoire en cours sur les sorties a fortement réduit les revenus des studios locaux et d’Hollywood. Les ventes de billets pendant la période traditionnelle des vacances du Nouvel An chinois, du 24 janvier au 23 février de cette année, ont atteint la somme infime de 4,2 millions de dollars, contre 1,76 milliard de dollars pour la même période en 2019, selon les chiffres du cabinet de conseil Artisan Gateway(1). Les analystes estiment que la perte en Chine jusqu’à la fin février pourrait s’élever à 2 milliards de dollars ou plus. Les affaires dans les multiplexes ne devraient pas reprendre de manière significative avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

L’industrie du cinéma se prépare donc au pire, et c’est tout l’inverse du côté des plateformes de streaming, telles que stream-complet.io, qui profitent d’un bond en avant considérable avec le fait que les gens préfèrent rester chez eux plutôt que de s’exposer à des risques de contamination en extérieur.

1 : https://www.scmp.com/news/china/society/article/3049931/coronavirus-hubei-province-reports-2097-new-cases-and-103-new