Uber va se séparer de 30% de ses emplois dans le marketing


Le patron d’Uber, Dara Khosrowshahi, a annoncé au sein d’un courriel interne que la croissance de l’entreprise diminuait.

Suite à cette annonce, Uber a également indiqué qu’il allait supprimer pas moins de 400 emplois au sein de son service marketing. Ce qui ne représente pas moins du tiers de l’effectif de ce service.

A la fin du mois du mars, l’entreprise américaine avait évoqué un effectif mondial d’environ 24 500 personnes, dont approximativement 1 200 au sein de son département marketing. Comme l’a écrit M. Khosrowshahi, « Nous ne faisons pas ces changements parce que le marketing n’est plus important pour Uber », en ajoutant « C’est tout le contraire : nous sommes en train d’effectuer ces changements parce que présenter une vision forte, dynamique et unifiée au monde n’a jamais été aussi important ».

Cette stratégie d’austérité suit l’introduction de la compagnie en bourse, introduction relativement ratée, ce qui est actuellement en train de la mettre sous une pression considérable de la part des marchés financiers. Débutant à Wall Street à hauteur de 45$ le titre, l’action Uber conclu la séance de ce début de semaine à hauteur de 43,88$.

De plus, au premier trimestre 2019, le groupe a fait face à une perte d’un milliard de dollars. On attend donc les résultats du second trimestre, qui sont censés être publiés semaine prochaine, et qui nous l’espérons seront plus positifs. Il est tout de même important de noter que les marchés financiers ne semblent pas très optimistes face aux dépenses marketing ainsi qu’aux promotions réalisées par la société. Comme le dit Dara Khosrowshahi, « Il y a une impression globale qui dit que si nous avons connu une croissance rapide, nous sommes actuellement en plein ralentissement ».